Kâa

Kâa

Kâa, qui figure parmi les 30 méchants préférés du public, doit sa popularité à son arme, l'hypnose, contre laquelle Mowgli ne peut se défendre. Cette arme découle d'une nécessité toute technique : le corps du serpent étant partticulièrement difficile à animer, les réalisateurs ont concentré le mouvement sur ses yeux.

Un personnage effrayant

Déjà présent dans Le Livre de la Jungle de Kipling, Kâa a tout de suite été adopté par Walt Disney et ses équipes. En intégrant ce puissant serpent dans le film d'animation, les animateurs souhaitaient souligner le caractère sombre et dangereux de la jungle. En effet, d'une manière quasi archétypale, le serpent évoque la peur, pour l'homme comme l'animal. Avoir un personnage capable de menacer les autres était donc une bonne idée, mais le serpent étant un animal assez repoussant, il ne fallait pas non plus qu'il soit trop effrayant ! Dur défi pour les animateurs...

L'équilibre entre rire et peur

Dessiner un serpent en mouvement dans la jungle offrait une grande liberté et une multitude de possibilités aux animateurs. Ils ont cependant d'abord cherché à rendre Kâa crédible. Pour trouver le juste équilibre entre rire et peur, les animateurs ont examiné de véritables serpents. Ils se sont vite rendu compte que c'était un animal difficile à travailler, qui manquait d'attributs comiques. Il leur fallait donc dépasser la simple réplique et proposer une version du serpent plus caricaturale, moins proche de la réalité. C'est la raison pour laquelle les animateurs ont décidé de dessiner de gros yeux sur la tête de Kâa. Les choses ont alors commencé à devenir intéréssantes... Le serpent menaçant se vit aussi attribuer un nez rond plutôt clownesque. Il s'est ainsi mis à ressembler au personnage que l'on connaît aujourd'hui, à la fois drôle et capable d'inspirer le danger.

Projection privée

Afin de vérifier que Kâa n'était pas un personnage trop inquiétant, l'équipe de développement organisa une projection de la toute première version du film auprès de quelques personnes ayant peur des serpents. Ils purent ainsi tester leurs réactions et vérifier s'ils n'avaient pas été trop loin dans la représentation de Kâa. Défi relevé, puisque personne ne déclara avoir été effrayé ou perturbé...

Les artistes Disney ont longtemps débattu sur la question de la représentation du corps de Kâa et ont hésité à le dessiner rond "comme une lance à incendie". En réalité, les serpents ont aussi une partie du corps plus plate afin de pouvoir ramper sur le sol.

 

#Ashley

Kaa