Les suppôts du diable

Les suppôts du diable

Le dragon et le corbeau sont deux autres grands personnages du film. Véritables extensions du personnage de la mauvaise fée, ils permettent son intervention dans des scènes d'action.

L'âme damnée

Marc Davis a cherché très tôt un compagnon pour Maléfique, afin de compenser son manque d'interaction avec les autres personnages, et de lui donner l'occasion d'exprimer ses pensées et projets, et donc de développer sa personnalité pour le spectateur. Ainsi est né le corbeau Diablo (dont le nom, qui n'est pas mentionné dans le film, apparaît dans de nombreux documents relatifs à celui-ci), noir et rusé volatile. Double de la magicienne, il est le seul être avec lequel celle-ci semble avoir un lien, voire un attachement. "C'est l'élément qui m'est apparu le plus efficace pour la rendre vivante", commente Marc Davis. Pour l'animer, Davis visionna de nombreux documentaires animaliers de la série Walt Disney's True-Life Adventures.

Le combat du bien contre le mal

Pour le combat contre le prince Philippe, les animateurs transformèrent l'oratrice en un dragon gigantesque, un élément qui n'existait pas dans les versions traditionnelles du conte. Ken Anderson, directeur artistique, supervisa cette scène spectaculaire, point d'orgue du film, qui fut véritablement chorégraphiée, avec l'aide de l'acteur Ed Kemmer dans le rôle de Philippe. Ken Anderson a conçu le dragon pour être un miroir de Maléfique, dont il conserve les couleurs, noir et violet, et les lignes sinueuses. La complicité qui unit Maléfique et Diablo humanise le personnage glacé de la sorcière.

"Moi, et toutes les forces de l'enfer !"

Eric Cleworth, qui anima le dragon, insista sur sa nature de reptile, inquiétant serpent aux mouvements fluides. "Un article dans Life magazine sur les animaux préhistoriques m'a mis sur la voie pour représenter le dragon, raconte-t-il. Il y avait une créature dont les yeux n'avaient pas de pupilles, ce qui faisait que l'on ne pouvait définir son expression. Le résultat était effrayant. Il fallait aussi qu'il ait des mouvements de tête très vifs : je me suis inspiré des mouvements d'un crotale qui attaque, cela fonctionnait plutôt bien."

#Ashley

2952120047 1 3

Ajouter un commentaire