Du Livre de la Jungle au Film de la Jungle

Du Livre de la Jungle au Film de la Jungle

Pour son 24e long métrage, Walt Disney se penche sur les nouvelles de Rudyard Kipling et réunit autour de lui une talentueuse équipe de scénaristes, animateurs, acteurs et musiciens. Tous seront marqués par l'implication de Walt Disney sur son dernier film.

C'est Bill Peet, scénariste pour les studios Disney depuis 1937, qui aurait proposé à Walt Disney d'adapter Le Livre de la Jungle. Il était en effet convaincu que les animaux des nouvelles de Kipling seraient des modèles parfaits pour incarner à l'écran des personnages vivants et forts. L'histoire raconte que Walt Disney lui-même songeait à travailler sur cet ouvrage depuis le milieu des années 1930. Il faudra quand même attendre 1962 pour voir aboutir l'achat des droits et le début du travail d'adaptation...

Du papier à l'écran

Disney n'est pas le premier à s'attaquer à l'oeuvre de Kipling. Le Livre de la Jungle avait déjà été porté à l'écran par le réalisateur britannique Zoltan Korda en 1942. Filmés en prises de vue réelles, les animaux n'y avaient qu'un rôle secondaire et très peu de personnalité. Bill Peet et Walt Disney savaient que l'art de l'animation pourrait redonner toute leur dimension aux héros de l'histoire originale.

Un chroniqueur de la jungle

L'auteur britannique Rudyard Kipling (1865-1936) a vécu en Inde jusqu'à ses six ans et y a travaillé pendant près de sept ans à l'âge adulte. Il vivait aux Etats-Unis lorsqu'il rédigea les histoires qui ont fait le succès du Livre de la Jungle. Les nouvelles sont d'abord parues dans des magazines avant que Kipling ne décide de les réunir dans son célèbre ouvrage, publié pour la première fois en 1894. Selon ses dires, Kipling aurait mis dans son livre tout ce qu'il connaissait ou "qu'il avait entendu ou rêvé à propos de la jungle indienne". Il s'est aussi inspiré du Récit de loups élevant des enfants dans leur tanière, du zoologiste britannique W.H. Sleeman. En 1895, paraît le Second Livre de la Jungle. Il faudra attendre les années soixante pour que les Studios Disney travaillent à son adaptation.

Bill Peet : Le premier scénario

Lorsque Bill Peet commence à travailler sur l'oeuvre originale de Kipling au début de l'année 1964, il tente d'abord de donner une cohérence narrative aux différentes histoires du recueil, tout en conservant le ton sombre et mystérieux du livre de l'auteur britannique. Cette première version du story-board comporte des personnages plus tard disparus, tels qu'Ishtar la buse et Buldeo le chasseur. Mais Walt Disney n'est pas convaincu. Il a le sentiment que ce scénario est trop lourd et trop sérieux. S'il conserve certaines idées de Bill Peet, le maître des histoires décide d'abandonner peu ou prou cette première version pour une nouvelle approche, plus drôle et plus légère.

De nouveaux scénaristes

La même année, Walt Disney constitue une nouvelle équipe menée par le scénariste Larry Clemmons. En lui donnant le livre original, Walt dit à Larry : "La première chose que je veux que tu fasses, c'est de ne pas le lire". Le prolifique producteur souhaitait en effet se détacher de l'oeuvre de Kipling afin de produire un film vraiment amusant et divertissant. Ainsi, à l'instar de Kâa, transformé en méchant ridicule, Baloo, à l'origine ours digne et sage, devient chez Disney un personnage désinvolte voire fainéant.

Travailler en s'amusant

Pour donner vie à sa bande de drôles d'animaux, Walt fait notamment appel à six des membres de son équipe d'animateurs d'élite surnommés "les Neuf Sages de Disney" : Wolfgang Reitherman dit Woolie, Milt Kahl, Ollie Johnston, Frank(lin) Thomas, Eric Larson, John Lounsbery. Les séances de travail sont animées et Walt lui-même n'hésite pas à intervenir en personne pour mimer la démarche insouciante de Baloo ou agiter les bras et imiter les bouffonneries des vautours prétentieux. "Ils devaient se comporter comme des oiseaux, explique Eric Larson, mais ils sont devenus de véritables personnalités." Dans cette ambiance gaie et dynamique, et avec une équipe créative hors pair, tous les éléments étaient a priori réunis pour donner naissance à un film au succès assuré...

#Ashley

63932

Ajouter un commentaire