Les mémoires d'un chat

Les mémoires d'un chat de Hiro Arikawa

*Petite musique japonaise*
Bonjour à tous! Comme vous l'avez deviné, je vous emmène aujourd'hui au Japon, avec le livre "Les mémoires d'un chat" de Hiro Arikawa. En amoureuse des chats, je ne pouvais pas passer à côté ! Et croyez moi, il y a longtemps qu'un livre ne m'avait pas tant chamboulée. C'est parti les chatous!

*Résumé (tiré du site Babelio): 
Un changement dans la vie de Satoru fait qu'il doit se séparer de Nana, son chat adoré. Débute alors une série de voyages chez des amis d’enfance, aux quatre coins du Japon, pour lui trouver un nouveau foyer. Mais le rusé matou, narrateur de ce savoureux roman, ne l’entend pas de cette oreille : il fera tout pour rester avec Satoru et prolonger l’aventure.

*Mon avis: 
Nana est un chat errant qui passe ses nuits sur le capot d'un monospace dans un parking sous terrain et se lie petit à petit avec le propriétaire de la voiture, un amoureux des chats qui a été immédiatement conquis par ce matou sauvage, indépendant et en même temps plein d'amour et également tout à fait conscient des choses, déterminé au caractère fort. Satoru et Nana vivront ensemble cinq merveilleuses années de complicité et de tendresse jusqu'à ce fameux événement imprévu, et leur long voyage ensemble qui achèvera de consolider leur relation. 
J'ai été tout de suite séduite par le fait que le roman soit écrit du point de vue du chat. Je trouve ça vraiment original, ça donne vraiment une note très particulière au récit. De plus, j'aime énormément les "road movies/books" ces romans ou livres qui se déroulent sur la route d'un voyage bien souvent initiatique. N'étant pas fan pourtant de la littérature et de la culture japonaise, je craignais de m'ennuyer et de ne pas "rentrer" dans l'histoire. Hé bien aucunement ! Pendant les trois quart du livre, on ignore la raison pour laquelle Satoru doit se séparer de son chat qu'il aime tant, avec qui il a noué une relation de complicité et d'amour vraiment magnifique. Et quand on la découvre, ça semble tellement évident. Mais je ne vous en dit pas plus mes jolis! 
Satoru va donc prendre la route avec Nana vers différentes contrées du Japon, vers son passé et les différents stades de sa vie. C'est un jeune homme qui malgré une enfance difficile à toujours su garder son optimisme et sa bonne humeur, et se faire apprécier de chacun. Le bon copain idéal en somme. À sa manière, durant son voyage, il réglera les problèmes personnels de chacun des vieux amis qu'il visitera, sans jamais laisser Nana. 
Vient ensuite le dernier quart du roman que j'ai clairement lu entre mes larmes. La fin est très émouvante sans toutefois tomber dans l'extrême, dans le "pathos" (chose qui ne me touche pas et déclenche l'effet inverse chez moi, je ne suis pas émue mais exaspérée) . Là, les choses sont décrites sans détour, sans chercher à en rajouter. Avec beaucoup de retenue et de justesse. 
Comme vous l'aurez compris, j'ai vraiment aimé ce roman qui soulève la question que se posent tout ceux qui ont des animaux et qui les aiment passionnément "si il m'arrivait quelque chose, que faire de mon/mes animaux ? Comment vivrai(en)t il(s) les choses ?" On transpose forcément. On est forcément touchés. 
À peine le livre refermé, je me suis littéralement jetée, toujours en larmes, sur ma minette qui se trouve avoir un peu le même tempérament que Nana. Et nous avons fait un énorme câlin. 
C'est donc un livre que je ne peux que recommander à ceux qui aiment les animaux, particulièrement les chats et pour qui ces petites boules de poils font partie intégrante de la famille. Prévoyez simplement les mouchoirs... 
Bisous les chatous! 

#Tessa

21687865 10155741469389618 2665657896286910992 n