Le Zèbre

Le Zèbre d'Alexandre Jardin

*Petite musique magique* 
Bonjour à tous! Je vous retrouve aujourd'hui avec une critique qui aura un ton un peu particulier, plus personnel que les précédentes. Tout simplement parce que je suis incapable de parler de ce livre avec neutralité, tant il me définit, tant il est une part de moi. C'est le roman de ma vie, un roman qui a vécu et qui vit encore en moi. Alors pardonnez moi par avance si ça vous déplait !

*Le Zèbre, Alexandre Jardin (1988)

Résumé, tiré de Wikipédia :

Gaspard Sauvage est Le Zèbre. Marié depuis quinze ans à sa femme Camille, la routine a remplacé depuis longtemps l'ardeur des premières années. Notaire et père de famille, Le Zèbre décide de reconquérir Camille dans le but de revivre la passion des débuts. Par différents stratagèmes des plus fous, il tentera de séduire à nouveau la femme de sa vie.

Mon avis : 
Ce roman, je vais pas y aller par quatre chemins, c'est à mes yeux la plus belle histoire d'amour de la littérature. Justement pour sa singularité. Alexandre Jardin nous parle ici d'une reconquête. Et ça, je crois que c'est une des plus belles preuve d'amour. On me dit "je vais te reconquérir chaque jour" et je fonds. Pour que vous compreniez à quel point ce roman compte pour moi, je vais vous raconter une anecdote personnelle. À l'époque où je trainais ma vieille carcasse sur les sites de rencontres, j'essayais d'aborder rapidement le sujet du Zèbre, pour savoir tout de suite si nous serons sur la même longueur d'onde (et en deux ans, un seul connaissait . Il n'y avait à cet instant rien à ajouter, nous nous étions compris, cernés.). Ce roman dépeint exactement ma vision du couple, de l'amour. Se réinventer, ne pas laisser la routine s'installer, tout faire pour la combattre avec des petites ou grandes attentions, que tous les moyens soient bons pour chasser la monotonie et enchanter le quotidien. Que l'étincelle et la magie ne s'arrêtent jamais.
Alors quand Gaspard, le Zèbre, sent que sa relation de couple devient une petite vie plan-plan de parents, sans surprises ni nouveauté, que sa femme lui échappe, il est prêt à toutes les ruses , toutes les feintes pour raviver la flamme de leurs premiers émois. Camille, d'abord perplexe, va rapidement se prêter au jeu, et attendre, espérer les stratagèmes théâtraux de son original de mari. Personnage haut en couleur, excentrique, qui pense et vit en dehors des petites cases bien ordonnées. J'ai lu ce roman trois fois, à trois stades différents de ma vie. La première fois, adolescente, j'ai été émerveillée. On venait pour la première fois de mettre des mots sur mon idéal. La seconde fois, il m'a donné de l'espoir pour rattraper une relation sur le déclin. Et la troisième, fraîchement célibataire, je me suis promis de ne me remettre avec quelqu'un que lorsque j'allais entrevoir la possibilité d'une histoire comme celle de Gaspard et Camille. Et de me battre coûte que coûte pour l'obtenir. Que rien ne soit un frein au besoin de conserver la passion. 
Alexandre Jardin manie l'humour et les sentiments avec beaucoup de justesse, sans jamais tomber la mièvrerie. Parfait dosage. Une écriture sans fioritures, une maîtrise fabuleuse des mots, des émotions font de ce roman une histoire d'amour unique et exceptionnelle. 
Je sais qu'il existe un film adapté de ce roman. Je n'ai pas pû le regarder. Ce livre m'est trop important, trop précieux et je sais que je serai déçue. 
Pour conclure, comment ne pas vous recommander cette merveille ? Vous allez sourire, rire, avoir les larmes aux yeux et être abasourdi devant le Zèbre et ses idées farfelues, son amour, sa passion dévorante, son dernier coup de maître pour conserver à tout jamais l'amour de son épouse, son côté décalé. Il va vous faire rêver et vous remuer l'âme. Croyez moi, Gaspard Sauvage vivra longtemps en vous.
Bisous les chatous 

#Tessa

20953411 10155646416769618 256676550982680089 n

Ajouter un commentaire

 
×