La Tour

La Tour de Cécile Duquenne

La Tour de Cécile Duquenne est un roman fantastique jeunesse sortie aux éditions voyel en septembre 2015. Cécile Duquenne est née en 1988. Auteur de fantasy, fantastique et jeunesse, elle est également libraire en dilettante, étudiante en japonais la plupart du temps, pirate de l'espace dans ses rêves les plus fous et sorcière à Poudlard dans une réalité alternative. Elle aime les sushis, la couleur rouge et le thé sans sucre, par contre elle déteste la betterave, l'hypocrisie et le café mal fait. Grande fan du Labyrinthe de James Dashner et de Hunger Games de Suzanne Collins, Cécile Duquenne signe cette année son premier roman Young Adult, à mi-chemin entre le thriller psychologique et le survival.
D’abord publiée aux éditions Voy’el avec Les Nécrophiles Anonymes, puis aux éditions Bragelonne avec sa série de space-opera steampunk Les Foulards Rouges, elle est connue pour ses personnages féminins forts et son écriture quasi télévisuelle. En ce sens, La Tour s’inscrit dans la lignée de ses précédents opus, tout en explorant un univers unique et vertical.

Résumé : Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir est de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués…
Et les révélations.
Car Jessica n'a plus aucun souvenir d’avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir – surtout que son pire ennemi se trouve à l’intérieur avec elle. Bientôt, l'envie de se venger prend le pas sur l'envie de s’échapper…
Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ?

Avis : Un genre totalement inédit, dans le même principe de Labyrinthe de James Dashner, ce roman français tient ces promesses. Malgré que c'est un livre relativement court (157 pages), la lecture en est plutôt agréable. Même si le thème et l'histoire en elle-même est un peu louffoque. Les personnages sont pas très développés mais on suit Jessica et les autres concurrents sans soucis. Pour un moment détente, il peut être sympa à lire étant donné que c'est un livre unique (sans suite). Un conseil cependant : il faut comme une série télévisée, bien suivre chaque phrase et chaque passage car on notera que si vous en arrêtez la lecture un petit moment, le paragraphe suivant sera comme flou car c'est au final un peu complexe dans son principe.

#Ashley

41byvshybpl sx210

 

×